Abonnez-vous !

WELCOME TO GOOFLAND BRAZIL (and Crossroads) 3.0 — Archives — Livres — Uchronia

Chow Mo-Wan, DANS LA PEAU

Chow Mo-Wan, DANS LA PEAU

Chow-Mo-wan-DANS-LA-PEAUcouv5web

« Je viens d’emménager, chambre 2046, agréablement logée dans une petite résidence surannée. Malgré l’absence de ma femme, les choses, dans l’ensemble, se sont bien déroulées. Au même étage, une nouvelle voisine, Mme Chan, est arrivée en même temps que moi. Son mari aussi manquait, il était parti en voyage… Hasard ou coïncidence ? C’était drôle de nous voir tous les deux étrangers et esseulés, refaire une vie avec deux fantômes assimilés… Cette Mme Chan, l’on dirait une fleur de nénuphar sortie de nulle part… Sa peau lisse et fraîche, ses traits apprêtés, son allure distinguée, son charme discret, sa présence familière… Je la trouve adorable. Je suis ravi d’avoisiner sa vie. Je suis ravi qu’elle côtoie la mienne. Ma femme, dès son retour, sera de mon avis… Je suis rédacteur d’un journal et j’accorde beaucoup d’attention aux petits détails… C’est pourquoi, j’aime porter un regard contemplatif sur le monde, les gens, les hommes comme les femmes. Depuis longtemps, j’ai l’intention d’écrire, un jour, un roman. L’inspiration parfois me gagne comme une vague… Mais le plus souvent, je fais du surplace… J’ai abandonné depuis peu cette ambition fugace. C’est mieux de savoir rester à sa place.

*

Mme Chan, ou Su Li-Zhen, ma voisine, a la présence d’un chat. Elle semble farouche et sauvage au premier abord, mais je pressens une infime tendresse émaner de son corps. Elle se déplace pas à pas avec discrétion et distinction. Elle aime être solitaire. Elle ne vient que rarement se joindre aux dîners avec nous autres… Mme Koo s’en désespère souvent… C’est dommage, j’aimerais mieux la connaître… Ma femme se fait trop rare, elle rentre toujours si tard, et moi, je suis si vite endormi… Nous ne faisons plus que nous croiser, ces temps-ci… Une nouvelle amie serait bienvenue dans ma vie…. Je vais prendre des congés et offrir un voyage à ma femme. Nous avons besoin de nous retrouver rien que nous deux. Je vais demander des billets à Mme Chan. Elle pourrait peut-être par chance m’en dégoter à son agence ?

*

Su Li-Zhen et moi avons beaucoup de points communs. Nous aimons tous les deux les feuilletons de chevalerie. J’ai pensé en écrire, sans succès, autrefois… L’écriture n’est pas une sinécure pour moi. Je ne peux que le regretter. Je manque d’élan, d’entrain, de temps… Ce ne sont que des excuses, tout comme ces histoires de muse… Je ne suis peut-être pas fait pour ça… ou tout simplement pas doué. L’écriture, c’est comme la vie, si l’on n’est pas un aventurier dans l’âme, on ne sait jamais par où commencer la trame… Si seulement au lieu d’être un simple rédacteur toujours coincé au sein de sa rédaction, j’avais été un reporter en plein cœur de l’action, cela m’aurait donné une impulsion, un peu plus d’inspiration…

*

Chow Mo-wan DANS LA PEAU9Nous nous sommes disputés violemment, ma femme et moi. Elle est fuyante, comme fugitive, je crois qu’elle me ment, qu’elle se sent fautive… Elle s’éloigne de plus en plus. Je pense qu’il y a un autre « moi » dans son lit, dans sa vie… Je ressens souvent, avec ou sans elle, une profonde solitude. Cette émotion, je la retrouve, jumelle, dans les yeux de la femme-chat qui m’avoisine. Nos deux âmes orphelines se croisent souvent au hasard des rues, aux portes d’un restaurant. Notre duo satellite, comme des astres en orbite, danse une bien triste valse dans les itinéraires parallèles de notre existence… Nos chagrins semblent voisins…Que le ciel stoppe nos trajectoires ! Que nos corps en quête d’exutoire se percutent ! Qu’un amour météore implose en nos cœurs ! Je m’égare dans une poésie qui ne me mène nulle part… Et si les amants de l’histoire étaient bel et bien voisins ? Si ce n’était pas notre triste duo, mais, nos deux alter ego, Mr Chan et Mme Chow, les deux pièces maîtresses manquantes à ce tableau ? Les ai-je démasqués dans leurs missions secrètes ? Su Li-Zhen se doute-t-elle de la supercherie dont nous sommes, malgré nous, les prenantes parties ?

*

Chow-Mo-wan-DANS-LA-PEAU5web2Su Li-Zhen et moi avons enchaîné les sorties, les dîners, comme des amants déguisés… Elle, la chatte sur un toit brûlant, et moi, tel un chasseur ardent… Nous sommes tous deux grisés par cette nouvelle aventure platonique. Nos deux solitudes désaxées se sont ainsi fixées sur un axe unique, celui de badiner, dans la peau de nos époux respectifs, adultères fautifs… Parfois, je me demande si nous nous amusons simplement au jeu de la séduction ou si nous nous attirons l’un l’autre, sincèrement, et indépendamment de nos tourments… Su Li-Zhen me questionne sans cesse sur les petites manies de ma femme, et je réplique sur les bonnes ou mauvaises manières de son mari… Ce jeu de rôle nous anime drôlement… L’instant d’une soirée, Mme Chan devient Mme Chow, elle se glisse dans son personnage, et je fais de même, je deviens celui qu’elle aime… Est-ce la seule absence de nos moitiés qui nous a assemblés ? Nos mariages fantômes hantent nos marivaudages naissants… Nos deux grands absents sont amants… Quel tournant du destin ! Quel théâtre du hasard ! C’est pour cette raison, qu’ils avaient décidé de déménager, porte à porte, l’un à côté de l’autre… Ironie du sort, ils n’y sont jamais… Mais, ces deux aimants-là en voulant se rapprocher, nous ont-ils Su Li-Zhen et moi prédestinés à nous aimer ? Nous sommes les pions d’un destin arrangé… Quelle étrange fatalité ! L’envie d’écrire me saisit à nouveau, une nouvelle inspiration s’en vient… Je vais renouveler, de mes écrits, le roman de chevalerie… Su Li-Zhen pourrait m’aider… Je sens que cette fois, je peux y arriver. Oui, avec elle, je peux parvenir à cette fin.

*

Au départ, je voulais savoir comment tout cela avait commencé. Désormais, je le sais… Nous ne voulions pas devenir comme eux, mais je me suis pris au jeu de l’amour, à l’humeur du bonheur, à la passion de la frustration, et, au hasard d’un regard, je suis tombé amoureux de Su Li-Zhen… Mais notre histoire est une impasse… Je dois reconstruire ailleurs ma vie, et comme un astre égaré, changer d’axe.

affiche in the mood for loveLibrement inspiré du personnage Chow Mo-Wan de Wong Kar-wai dans In the Mood for Love

 


Sur une idée de et par Bertille Delporte-Fontaine


Kankoiça
avril 2016
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Koiki-ya