Abonnez-vous !

WELCOME TO GOOFLAND BRAZIL (and Crossroads) 3.0 — Archives — Livres — Uchronia

Julian Kaye, DANS LA PEAU

Julian Kaye, DANS LA PEAU

JULIAN-KAYE-AMERICAN-GIGOLO-couverture2bisweb2

« Color me your color, baby… Color me your car… Vous avez besoin d’un chauffeur ? Appelez-moi ! Julian Kaye saura vous conduire sans vous éconduire. Color me your color, darling… I know who you are… Vous êtes en panne d’amour ou en peine de cœur ? Appelez-moi ! Julian Kaye, sans peine, vous consolera sans panne. Come up off your color chart. I know where you’re comin’ from… Votre mari vous file la migraine ? Appelez-moi ! Vous en prendrez de la graine ! Call me ! Auprès de moi, vous n’aurez plus jamais peur de vous faire du bien. On the line ! Je suis un bourreau des cœurs, je vous connais bien, par cœur. Call me ! Si vous avez du temps (et de l’argent) à dépenser à volonté… Appelez-moi, sur ma hot-line, Call me, any, anytime ! Je suis là pour vous aider. Call me ! Je vous attends. My love ! Je suis bien monté. You can call me any day or night… Je me tiens prêt. Je suis vaillant. Votre prince servant. Un toy-boy de chair et de sang, vibrionnant. Call me… Dès à présent.

JULIAN-KAYE-AMERICAN-GIGOLOcouverture3web2Cover me with kisses, baby ! Cover me with love… Je suis Julian Kaye, l’homme-orchestre de ces dames, au service de sa Majesté Anne, dressé pour votre plus grand bonheur. Roll me in designer sheets… I’ll never get enough… Une course en douce ? Un cours de langues mortes ou vives, en accéléré ? Un corps à corps corsé ? Emotions come, I don’t know why… Cover up love’s alibi ! Je suis ouvert à tous les souhaits… Call me ! Sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. On the line ! Je suis poli, polymorphe (au lit) et polyglotte. Call me, call me any, anytime ! Je parle l’Anglais de maman, je parle l’Amour évidemment et l’Amant couramment… Call me, oh love… et bien d’autres dialectes dont je me délecte aisément… When you’re ready we can share the wine… Call me. J’ai voyagé longtemps aux confins des origines du monde. Oh, oh, oh, oh, oh, he speaks the languages of love. Je connais sur le bout de la langue chaque millimètre érogène que je parcours tour à tour, sur les sentiers de velours… Oh, oh, oh, oh, oh, amore, chiamami, chiamami… Je bois le nectar cyprin à même la source… Je suis divin… Oh, oh, oh, oh, oh, appelle-moi mon cherie, appelle-moi… Je défriche des forêts vierges, volcaniques, inexploitées… Je suis si dévergondé… Anytime, anyplace, anywhere, any way… Je pénètre des terres anciennes laissées bées… Je suis si débridé… Anytime, anyplace, anywhere, any day-ay…

Je suis Julian Kaye. J’aime mon métier, je m’y donne corps, âme et flammes, et m’adonne totalement aux femmes. Call me, my love ! Des plus juteuses aux plus mûres… Call me, call me any, anytime ! Mes chères, chaque chair m’est égale, même si je l’avoue, plus il y a de rides, plus j’aime faire joujou. Call me, for a ride… Je sais ce qui vous déride et je fais des jaloux. Je suis fatalVous me pensez narcissique ? Sans doute… C’est mal ? Je tiens à moi coûte que coûte. Call me, call me for some overtime… Point final.

 

JULIAN-KAYE-AMERICAN-GIGOLO-7webJe suis Julian Kaye. J’aime ce que je suis, ce que je fais, ce que je porte. Call me, my love ! J’aime mon reflet affriolé au devant des psychés. Call me ! J’aime le contact de la soie sur moi… Cette intime compagne qui m’accompagne à chacun de mes va-et-vient incessants. Call me, my love ! Avoir si belle allure parfois, c’en est presque choquant. Mais je vous rassure, je préfère être nu, la nuit et le jour, tout le temps, totalement. Call me, call me in a sweet design ! J’aime mon corps, je l’entretiens. J’aime me mouvoir dans la peau qui est la mienne. Call me, call me for your lover’s lover’s alibi… J’aime me récompenser du travail accompli, de toutes vos jouies, avec de la technologie dernier cri. Call me, on the line… Vous me trouvez superficiel ? Que voulez-vous, je suis fait ainsi ! Un rien ne me plaît, un rien ne me sied. Je suis un chevalier au service de vos chevauchées endiablées. Call me, call me any, anytime ! J’aime monter ma déesse, Mercedes, offerte aux quatre vents et voler jusqu’à vous, lécher à genoux vos bijoux sous vos jupes vol-au-vent. Oh, call me, oh, oh, ah…

J’aime écouter à plein tube, les derniers tubes en vogue, moi paladin, au volant, de mon tapis volant. Call me, my love… J’aime chanter décapoté, les cheveux s’emmêlant, les vieux airs surannés que me berçait maman (c’est charmant). Call me, call me any, anytime… Je suis un dandy (un bien appris), le fleuron de la gamme, un Apollon, la fleur de ces dames. Call me !

Somme toute, mon curriculum vitæ est alléchant pour les cunnilingus concupiscents. Laissez-moi, à présent, vous baiser mazette, vous conter fleurette, et chanter à tue-tête… Je suis un Gigolo, juste un Gigolo, simplement.

AFFICHE-AMERICAN-GIGOLOwebLibrement inspiré du personnage Julian Kaye de Paul Schrader dans American Gigolo.
Lyrics Call me Blondie
.

 


Sur une idée de et par Bertille Delporte-Fontaine


Kankoiça
février 2016
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29  
Koiki-ya