Abonnez-vous !

WELCOME TO GOOFLAND BRAZIL (and Crossroads) 3.0 — Archives — Livres — Uchronia

Le film du jour : LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT

Affiche tout nouveau testamentLe film du jour : LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT 

Dieu est un useur de tatanes

Rares sont les réalisateurs dont la vison personnelle et l’ensemble de l’œuvre font tant écho à mes propres idéaux. Le Belge Jaco van Dormael fait partie de ceux-là. Après  Toto le Héros , Le Huitième Jour et le titanesque Mr Nobody, le cinéaste belge continue de s’interroger sur le sens de la vie. Avons-nous un destin ? Pouvons-nous le changer ? Le livre de nos vies est-il écrit pour nous à l’avance ? Et si oui, par qui ? (par un bel enculé, si vous voulez mon avis).

 

Le Tout Nouveau Testament aborde à nouveau ces grandes questions en partant d’un postulat plus que jouissif :

  • a/ Dieu est un gros con
  • b/ il habite Bruxelles
  • c/ mais alors un vrai gros con
  • d/ il a deux enfants, un garçon qui a filé du mauvais coton et qui est mort dans de désastreuses circonstances à 33 ans, et une fille qui a 10 ans et qui est bien partie pour finir comme son frère
  • e/ il a une femme aussi (car il ne s’auto-reproduit vraisemblablement pas), qu’il écrase et terrifie, passionnée par le crochet et le base ball
  • f/ il est vraiment con

Dans son appartement tristounet de la banlieue bruxelloise, Dieu, qui n’aime pas les humains et qui se déteste encore plus, traîne en survêt’ et en tatanes, passe le plus clair de son temps à inventer des lois à la con pour nous emmerder, des catastrophes naturelles et des maladies pour nous décimer, et se régale bien sûr des conflits religieux que les barbus sèment sur la planète en son saint nom. Je dis « barbu », attention, je ne veux pas stigmatiser, il y en a aussi des moins poilus mais des tout aussi cons chez les cathos, mais il me semble quand même que la barbe est un bon indice de niveau pour les intégrismes de tous poils. Les islamistes : barbus. Les ultra-orthodoxes : barbus. Les extrêmistes juifs : barbus. Les bobos : barbus.

Or donc, pour se changer les idées, notre Dieu en tatanes boit beaucoup, bat sa fille de temps en temps, et rabaisse sa bonne à rien de bonne femme. Tout bascule le jour où Ea, la fille de Dieu, décide de révéler à chaque être humain sa date de décès puis de s’enfuir sur Terre afin de recruter de nouveaux disciples pour écrire un tout nouveau testament. Dieu va tout faire pour la rattraper, passant le plus clair de son temps sur Terre à se faire multiplier les pains dans la gueule.

Le tout nouveau testamentMême si ces variations sur le sens de la vie et l’absurdité divine ont déjà été abordées avec brio au cinéma (les Monty Python avec The Meaning of Life, et surtout l’inoubliable Des Nouvelles du Bon Dieu de Didier Le Pêcheur avec un incroyable Jean Yanne en Dieu bougon, aigri et écrivain raté), Jaco von Dormael signe un film magistral, décalé, poétique, absurde, malin, irrévérencieux, drôle, triste, tendre ; bref, en un mot : belge, véritable petit précis philosophique destiné à nous rendre moins bêtes. Mais aussi moins étriqués, moins étouffés, moins ternes, moins fatalistes, moins dépités. Moins fanatiques, moins barbus, moins bobos. Bref : moins cons.

En remettant les points (de broderie) sur les i de Dieu, le cinéaste livre un film qui cache, sous ses airs de farce poétique, une profondeur insoupçonnée et une invitation à la quête d’un sens à nos existences. Invitation bien nécessaire en ces temps troublés. Et comme le disait ce bon vieux Pierre Desproges… : « Vivons Heureux en Attendant la Mort ». Puis-je être assis à sa droite quand viendra mon heure.

Le tout nouveau testament, de Jaco Von Dormael, avec Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau, François Damiens et Catherine Deneuve, sortie le 2 septembre

 


Thomas Lecuyer


Kankoiça
août 2015
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Koiki-ya