Abonnez-vous !

WELCOME TO GOOFLAND BRAZIL (and Crossroads) 3.0 — Archives — Livres — Uchronia

Le film du jour : VIGIL [DVD]

Le film du jour : VIGIL [DVD]

Il faut des aventuriers des arches perdues tel que Bernard Bories pour qu’enfin soit édité en DVD le premier film de Vincent Ward (Cœur de Métisse, Au-Delà de nos rêves…). Et en version originale sous-titrée et version numérique restaurée (sans même parler du packaging, superbe, et des bonus, juste parfaits) ! Cette dernière est essentielle, tant elle rend grâce aux somptueuses images que nous offre ce réalisateur néo-zélandais, féru de peinture et de beaux tableaux.

 

VigilLe décor est planté dans une vallée isolée entourée de montagnes, d’espaces verts et de bois mort. Une famille y élève des têtes de moutons dans la brume et la bruine. Toss, l’unique jeune fille de 12 ans, vit à l’écoute des histoires excentriques de son grand-père maternel et suit son père lors d’escapades rocheuses. Dans cette rudesse de vie d’adulte, elle invente son monde et frôle l’autisme. Jusqu’au jour où son père meurt dans un précipice, mort déclenchée accidentellement par un braconnier. Ce chasseur est l’ennemi désigné pour Toss. Il rôde de plus en plus autour de sa mère, sensible à cette personnalité étrange. Même son grand-père voit d’un bon œil cette nouvelle association.

Plongée dans son monde réel et un autre plus fantaisiste, Toss veut tout faire pour expulser cet étranger. Mais depuis la mort de son père, ne devient-elle pas elle-même une future jeune femme ? Il est facile de penser que ce film ait pu inspirer bon nombre d’autres réalisateurs tant le scénario a un goût de déjà-vu. La beauté des images, la magie des lieux, la luminosité de la jeune actrice, le tiraillement de la mère, l’âpreté du chasseur et le douce folie du papet font de Vigil une œuvre magistrale et sombre. On soupçonne Vincent Ward de posséder une passion pour les arbres.

Vigil est un arbre de vie dont les racines jusqu’au sommet intègrent parfaitement les plaisirs et douleurs jonchant une existence. Un vrai beau film sur l’enfance et bien avant que Peter Jackson y tourne son Seigneur des Anneaux, un film sur la beauté de la Nouvelle-Zélande. Au menu de ce DVD incontournable, le court-métrage In Spring One Plants Alone, du même réalisateur, la genèse du film en compagnie de Vincent Ward, de Fiona Kay et du producteur et la découverte du renouveau du cinéma néo-zélandais par l’érudit Bernard Bories.

Vigil DVDCONCOURS : 5 DVD À RAFLER ! Pour cela, il vous suffit de nous écrire (à l’adresse concoursbrazil3.0 (a) gmail.com) et répondre à cette simple question : « Vigil » a été présenté deux fois à Cannes, à 30 ans d’intervalle. Respectivement dans quelle sélection et en quelles années ? (un tirage au sort départagera les bonnes réponses reçues avant le 18 juillet 2015, à minuit)

Vigil de Vincent Ward (Cinéma des Antipodes, disponible en DVD le 29 juin 2015)

 


Eric Coubard


Kankoiça
juillet 2015
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Koiki-ya