Abonnez-vous !

WELCOME TO GOOFLAND BRAZIL (and Crossroads) 3.0 — Archives — Livres — Uchronia

Le film du jour : ROLLING THUNDER [éd. Collector]

Le film du jour : ROLLING THUNDER

Attention, chef-d’œuvre cultissime et must indiscutable du cinéma de genre US de l’âge d’or de la seconde partie des 70’s. Paul Schrader (Taxi Driver, Raging Bull, Obsession, Hardcore…) au scénario, une réalisation au cordeau de John Flynn, et un casting de haut vol avec le trop rare William Devane (John McCabe, Marathon Man…) et un Tommy Lee Jones plus impressionnant que jamais.

 

Première info pour ceux qui ne seraient pas au courant de la chose : Quentin Tarantino a appelé sa boîte de production Rolling Thunder Pictures en hommage à ce film. Voilà, je pourrais presque arrêter mon papier ici, vu que les trois quarts d’entre vous sont déjà partis, carte bleue in da pocket, vers leur dealer favori…

Petit laïus sur John Flynn tout d’abord, parce que les cinéphageuh que nous sommes ont tendance à retenir plus souvent ses œuvres maîtresses, en l’occurrence ce Rolling Thunder, aka Légitime Violence chez nous lors de sa sortie salles, un titre autrement plus parlant d’ailleurs, Échec à l’organisation (un film de gangsters assez rare avec deux Robert : Ryan et Duvall) ou Pacte avec un tueur (qui sort parallèlement et sur lequel nous reviendrons d’ici peu), que son nom. Or, Flynn, aussi rare fut-il, ça n’est pas n’importe qui, bien qu’il débuta la réalisation assez tardivement. Il fut d’ailleurs l’un des assistants les plus remarquables qui soient, comme l’ont souligné ceux qui ont eu la chance de travailler avec lui, que ce soit par exemple John Sturges sur La grande évasion ou Robert Wise, pour Deux sur la balançoire ou encore West side story, dont il supervisa le scénario.

Flynn excellait à rendre les criminels vraiment sadiques et l’ambiance de ces polars poisseuse et noirissime à souhait. Dans le ton, Rolling Thunder est assez proche —et presque un prolongement à sa manière— de Taxi Driver, scénarisé par le même Schrader, quelques mois plus tôt. Violence, aliénation et autodestruction sont à nouveau les moteurs d’un récit qui n’est pas tout à fait qu’une histoire de vengeance, même s’il en a tous les atours. On pense d’ailleurs aussi un peu au personnage de Rambo, du premier Rambo (du premier sang, quoi) bien sûr, pas des débileries qui ont suivi quand de ce premier jet musclé et malin on a décidé d’en faire une licence lucrative.

Le film débute d’ailleurs de façon inversement proportionnelle, avec le retour au bled de Charles Rane, un vétéran du vietnam couvert de louanges et d’honneurs de toutes sortes. Un retour au pays, mais pas un retour à un équilibre psychologique clairement plus que précaire. Et quand il est violemment agressé, qu’il perd une main (plus tard remplacée par un crochet !) et que sa famille périt sous ses yeux, il redevient la bête sanguinaire et méticuleuse qu’il n’a finalement jamais cessé d’être. L’une des forces du film est, paradoxalement, de ne pas céder à une violence trop facile ou trop débridée, mais de rester assez introspectif dans son traitement de la vengeance. Rane doit d’abord combattre ses propres démons, de là viendra la libération… ou pas.

Rolling ThunderCONCOURS : 6 ÉDITIONS COLLECTOR DVD+BLU-RAY+LIVRE À RAFLER ! Pour cela, il vous suffit de nous écrire (à l’adresse concoursbrazil3.0 (a) gmail.com) et répondre à cette simple question : quel écrivain et réalisateur co-signe le scénario de « Rolling Thunder » avec Paul Schrader ? (un tirage au sort départagera les bonnes réponses reçues avant le 22 juillet 2015, à minuit)

Rolling Thunder (Wild Side, disponible en édition collector DVD + blu-ray + livre)

 


Sam Lowry


Kankoiça
juillet 2015
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Koiki-ya