Abonnez-vous !

WELCOME TO GOOFLAND BRAZIL (and Crossroads) 3.0 — Archives — Livres — Uchronia

LA NUIT, de DRUILLET [BD/CINÉ]

la nuit affiche 01 web-1La Nuit (Glénat)

Scénario et dessin : Philippe Druillet

Récit d’une lutte intérieure…

Réédité de nombreuses fois depuis sa sortie, l’album est présenté en couverture comme « Le Mad Max de la BD » par Dargaud en 1984. Dans la veine du magazine Métal Hurlant lancé par Jean-Pierre Dionnet en 1975, c’est de la BD, c’est de la SF, c’est pour les adultes. Un film, co-réalisé par Druillet lui-même et Reza Benhadj, est sur les rails. On devine la tâche monumentale. Vous en saurez plus prochainement.

 

Nuit-page-1

Entre avril 1975 et août 1976, ce géant de la BD (auteur de Loane Sloane ou Salammbô) réalise cet album sombre, un diamant noir, solide et ténébreux qui avale la lumière. Avec des mots très durs en préface, Philippe Druillet crie sa rage suite à la mort de Nicole, son épouse, atteinte d’un cancer. L’ouvrage arrive en quelque sorte pour mettre en images une colère sans nom.

Dans un monde post-apocalyptique et dégénéré où le langage s’est amoindri, des humanoïdes associés en confréries de motards chevelus et ultra-violents affrontent leurs ennemis. On gueule dans tous les sens, en réclamant sa dope, en appelant le sang des autres et du sexe pour tous. Idées qui sont reprises par les tatouages sur les fronts des personnages « tuée », « baisée »… Une danse macabre et mécanique dans laquelle amour et mort sont étroitement mêlés. Comme toujours.

Un style graphique inclassable. Le métal hurle, les cases éclatent, les couleurs tranchent, les pleines pages vous explosent la tête. Le monde est brisé mais on voit des architectures cyclopéennes, des créatures gigantesques, des abîmes sans fond. Des corps embrasés, ensanglantés, déchiquetés envahissent les vignettes. Pas de sourire sur les visages longilignes des héros, taillés à la serpe. Une lutte sans merci, des guerres outrancières et au milieu de tout ça des photos de Nicole insérées dans les pages.

La nuit, quand les yeux se ferment, que la lumière disparaît et qu’on est seul avec ses cauchemars, voilà ce qui reste. Alors on lutte avec ses propres armes.

La Nuit, de Druillet (Glénat, disponible) ; La Nuit, film co-réalisé par Druillet et Reza Benhadj, actuellement en développement

Filakter / affiche © Goof Prod-Druillet/Benhadj, extrait © Glénat-Druillet


Kankoiça
juillet 2015
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Koiki-ya