Abonnez-vous !

WELCOME TO GOOFLAND BRAZIL (and Crossroads) 3.0 — Archives — Livres — Uchronia

Le film du jour : EXODUS [DVD/BRD]

Le film du jour : EXODUS – GODS AND KINGS

Ridley Scott prouve une fois de plus, comme si cela s’avérait encore nécessaire, qu’il est aujourd’hui l’un des plus grands, peut-être même le plus grand, metteur(s) en scène de sagas historiques et fresques d’action, l’équivalent d’un Cecil B. Demille en son temps, avec Exodus, Gods and Kings, un péplum XXL dédié à la mémoire de son frère disparu…


 

Exodus

 

Nous ne nous étendrons pas sur les polémiques enclenchées par nos amis religieux (Les juifs ont-il construit tout ou partie des pyramides d’Egypte ou pas du tout du tout ? Moïse avait-il une épée ou un bâton ? S’est-il enfui d’Egypte à pied ou en bus ? Le coefficient de marée au moment du miracle de la traversée de la Mer rouge était-il supérieur ou inférieur à 110 ? etc.), pour ne parler ici que de cinéma, car de cinéma il s’agit avant tout, et même de très grand cinéma, probablement du calibre d’un Ben-Hur, la patine de l’âge d’or hollywoodien en moins, et malgré parfois un découpage narratif plus chaotique.

Le plus impressionnant est la capacité du réalisateur anglais à ne pas se répéter, à refuser d’user et d’abuser des copiés-collés et, au final, à ne jamais se reposer sur ses lauriers, à quand même 77 ans. Il aurait pu, après le succès de Gladiator, se contenter de nous pondre, bon an mal an, des sous-Gladiator ou des Gladiator bis, mais non, il continue de gratter, de chercher, d’essayer des choses. De s’amuser aussi, sans doute. Le rendu est un film assez jouissif, bourré de scènes époustouflantes, mais qui n’en minimise pas pour autant l’importance d’une direction d’acteurs au cordeau, avec quand même en fil d’Ariane la confrontation façon amour/haine de pas moins que Christian Bale et Joel Edgerton (un cran en dessous jusqu’au moment de la mort de son bébé, où il crève littéralement l’écran), deux des meilleurs acteurs de leur génération. Cet équilibre précaire, mais abouti, renvoie d’ailleurs une fois de plus aux grandes fresques filmées des années 60, pour le meilleur (un film avec vraiment du grain à moudre) et parfois le moins meilleur (une gentille mièvrerie qui pointe, ici ou là, notamment dans les quelques plans annonçant le mariage de Moise).

Pour le reste, les scènes de combat sont vraiment ahurissantes, notamment (paradoxalement ?) parce qu’elles ne cherchent pas à épater la galerie en s’abaissant dans la surenchère facile (comme c’était le cas dans Kingdom of Heaven, par exemple). Et parce qu’elles sont assez concises et, bien entendu, admirablement chorégraphiées. Il est d’ailleurs amusant de constater que Scott est devenu un tel maître à filmer l’action que ces scènes de baston en sont souvent devenues plus lisibles que le reste de sa mise en scène. Un paradoxe de plus pour celui qui en nourrit déjà pas mal.

Or donc, à l’instar de Noé, le film a été banni des cinémas d’Egypte, des Émirats Arabes Unis et même du Maroc (avant suppression de deux passages sonores), où pourtant il a été tourné en partie. Et oui, il y a beaucoup à dire, et certaines idées développées par le scénario méritent d’être débattues… une fois encore pour qui s’intéresse de près au « sacré » de facto « intouchable ». Et en partant du principe qu’Exodus a une portée religieuse, ce qui n’est certainement pas le cas, tant son champ de vision athée prédomine.

Ainsi, pour (tous) les autres, Exodus restera comme un grand péplum avec certains passages mémorables, comme la mise en images des dix plaies d’Egypte, réellement impressionnantes, et quelques audaces comme de présenter Moïse en guerrier avide de vengeance et un rien schizo —et pas comme un gugusse à barbe et sandales— ou de montrer Dieu en enfant, visible de Moise seulement.

Exodus DVD Exodus_BRDCONCOURS : 5 DVD ET 5 BRD À RAFLER ! Pour cela, il vous suffit de nous écrire (à l’adresse concoursbrazil3.0 (a) gmail.com) et répondre à cette simple question : dans Exodus, quel fantastique acteur interprète Séthi, le père de Ramsès ? (un tirage au sort départagera les bonnes réponses reçues avant le 10 juin 2015, à minuit)

 

 

 

Exodus, Gods and Kings (Fox, DVD + digital HD, BRD + digital HD, combo BRD + BRD 3D + digital HD ou Édition collector combo limitée boitier steelbook 2BRD + BRD 3D + DVD + digital HD, disponibles)

 


Marc Lebut

20th-century-fox-he-couleurs - BDPhotos : © 2014 Twentieth Century Fox Film Corporation, Producciones Ramses, A.I.E. and TSG Entertainment Finance LLC. All Rights Reserved. © 2015 Twentieth Century Fox Home Entertainment LLC. All Rights Reserved. TWENTIETH CENTURY FOX, FOX and associated logos are trademarks of Twentieth Century Fox Film Corporation and its related entities.


Kankoiça
juin 2015
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Koiki-ya