Abonnez-vous !

WELCOME TO GOOFLAND BRAZIL (and Crossroads) 3.0 — Archives — Livres — Uchronia

Le livre du jour : Le Dernier Testament [DIEU]

Le livre du jour : Le Dernier Testament

Avec à son actif un parcours chaotique mais quand même assez remarquable (notamment la création in extenso de ce chouette monde dans lequel il fait toujours aussi bon vivre) et dont, quand même, excusez du peu, ses deux précédents opus, best sellers devant l’ét… devant la caisse enregistreuse, vendus à environ 6 milliards d’exemplaires, voilà que Dieu nous revient avec un ultime ouvrage.

 

Dieu-TestamentFort naturellement appelé « Le Dernier Testament », réalisé en collaboration avec David Javerbaum, un vulgaire humain, et préfacé par Antoine de Caunes, autre homo deconnus sapiens mais made in Normandy celui-ci, le geste est beau, exhaustif, et même muni d’un magnifique cahier photos de 16 pages (dont le cliché préféré du tout déconnant soi-même, le représentant en compagnie de Sammy, Dean et Frankie, à Las Vegas quand, vraiment, cette ville était à eux).

De la Chapelle Sixtine à Rome à une chaufferie reconvertie dans le Queens (là où le Juge Suprême, notre Père à tous, Providence indiscutable, a accepté d’être shooté pour orner de sa magnificence la couverture dudit ouvrage), Le dernier testament est l’histoire d’une vie. Et, de fait, le Créateur nous dit tout, tout, tout, et même plus, revenant même sur quelques quolibets, persiflages et autres malentendus, le tout avec un style léger, relâché, avec force piques et persiflages de bon ton.

Il revient ainsi, sans langue de bois ni fausse modestie, car sa toute puissance est infinie, pis aussi pas mal parce qu’on ne le présente plus, et beaucoup parce qu’on lui doit quand même pratiquement tout —et qu’il ne faudrait pas l’oublier— sur la Création et sur les Évangiles, nous offrant au passage quelques révélations dignes des meilleures couvrantes de presse people. Je ne voudrais pas vous spoiler en rien ce récit haletant, mais par exemple la découverte qu’Adam et Eve étaient en réalité, à l’origine, Adam et Steve, pourquoi et comment, a été un choc. Beaucoup plus que de savoir par exemple que jamais il n’a été intimé à Noé d’embarquer un couple de chaque espèce animale, mais au contraire d’emmener un couple d’animaux de compagnie de son choix, parce que le déluge risquait d’être un brin ennuyeux, chats ou chiens quoi, ou à la rigueur des lapins. D’ailleurs, c’est ce qu’il fit, en portant son choix sur Sparky et Pillow, deux épagneuls (sans compter les puces et les tiques).

Recréation et regénèse donc forment les premières pages du livre, accompagnées tout de même d’un best of forcément bien senti des meilleurs tweets de #thetweetofgod, où il fait toujours preuve d’une concision et précision sans faille et d’un humour tout ce qu’il y a de divin. Un exemple ? « Matthieu 28, Jean 20, Luc 24, Marc 21. Donc Matthieu et Luc se rencontreront en finale ». Plus loin, il y est question de châtiments (parce que faudrait voir à pas trop déconner non plus), du re-exode, de juifs (avec un Javerbaum comme nègre, on l’aurait parié !), mais aussi de Téléthoniciens, de suppliques, d’effusions, d’apocalypse, sans oublier « L’évangile selon papa » ou encore « 1400 ans de sainteté », deux parties qui, tout comme les autres, mettront tout le monde d’accord (et même à genoux, parfois).

Parce qu’enfin Dieu clôt sa trilogie, en évoquant pour la première fois, et c’est la grosse exclusivité (tant attendue) de ce nouveau livre de chevet (et de tiroir de chaînes d’hôtel bon marché), sur les deux derniers millénaires de l’histoire de l’humanité, sans rechigner à aborder les sujets qui fâchent, que ce soit les croisades, la catastrophe du Titanic ou la célébrité de Justin Bieber. Bref, d’une certaine manière, Dieu passe aux aveux, même que c’est vraiment cool de sa part. Pour ce faire, Il utilise son style unique, souvent copié mais jamais égalé, et un humour —si si— qu’on ne Lui connaissait guère. Sacré Dieu, va !

CONCOURS : 5 LIVRES À RAFLER ! Pour cela, il vous suffit de nous écrire (à l’adresse concoursbrazil3.0 (a) gmail.com) et répondre à cette simple question : après quel verset de quel chapitre de la genèse tout changea, selon Dieu ? Trois choix possibles : 3:0, 66:6 ou 9:11… (un tirage au sort départagera les bonnes réponses reçues avant le 7 juin 2015, à minuit)

  « Le dernier testament », de Dieu, aux éditions Sonatine, 17€

 


Sam Lowry

 


Kankoiça
Koiki-ya